Implémenter des outils de gestion de projet et piloter par l’évaluation

Adopter une approche de dialogue pour faire naître la coopération
4 janvier 2016
Tous les articles

Implémenter des outils de gestion de projet et piloter par l’évaluation

Optimiser les coûts et les plans, dépenser juste à temps, adopter des approches transversales bilan/procédure/planning, décrire les risques et produire des analyses coûts/avantages, raisonner en coût total et interroger si nécessaire l’échelle temporelle (coût d’investissement et coût de gestion ultérieure), spatiale ou partenariale pour trouver des solutions pertinentes : piloter un projet nécessite de faire preuve de souplesse et d’imagination dans la mobilisation des solutions disponibles pour atteindre le but fixé.



Le principe fondamental de notre méthode est de planifier dans le temps, suivre les équilibres de bilan, piloter les risques et gérer les systèmes de gouvernance. Mais un projet est avant tout une réponse dynamique face à un ensemble d’objectifs à atteindre dans un délai fixé et dans un cadre financier contrôlé. Atteindre l’optimum qualité-coût-délai, c’est à la fois définir en amont les actions à réaliser pour atteindre les objectifs, mais aussi mettre en place un système rétroactif d’évaluation pour recaler l’action. Et à nos yeux, l’essentiel de la démarche est là : ne jamais perdre le fil des objectifs et s’appuyer sur l’évaluation des résultats dès le démarrage pour construire des instruments de gestion opérationnelle partagés par tous et dont le but est d’éclairer en permanence la décision stratégique.



Et pour que l’ensemble fonctionne il faut que les outils soient construits en se mettant à la place de chaque acteur pour comprendre et répondre à ses enjeux, lisibles et faciles à renseigner (par exemple via des interfaces web pour que chaque MOA renseigne facilement des données sur son avancement), et produits à temps pour anticiper les dérives et recaler l’action au bon moment.